Neil Andersson

CIET-Canada, directeur exécutif
1, rue Stewart, pièce 319
N° tél. : 613-562-5393
N° téléc. : 613-562-5392
Courriel : neil@ciet.org

 

Pré-médecine, 1976 (Université de Cape Town, Afrique du Sud); MRCS LRCP (équivalent au MD), 1978 (Collège royal des chirurgiens/Collège royal des médecins); Diplôme, Santé au travail, 1980 (École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres); Diplôme, Méthode épidémiologique avancée, 1980 (Institut de santé professionnelle, Helsinki); Diplôme, Épidémiologie du Cancer, 1980 (CIRC Lyon, France); M. Sc., Épidémiologie, 1980 (École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres); Maîtrise en philosophie spécialisée en médecine, 1984 (École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres); Membre de la Faculté de médecine sociale, 1984; Membre de la faculté de santé publique, 1994 (Collège royal des médecins, Royaume-Uni).

Biographie
Dr Andersson est directeur général de CIETcanada, chercheur principal et co-animateur du Regroupement sur l’évaluation des incidences de l’IRSP, Université d’Ottawa. Il a fait partie de comités d’examen par les pairs des IRSC en 2002, 2004, 2005 et 2006; du Groupe de travail sur les priorités de recherche du Comité consultatif de la recherche sur le VIH/SIDA des IRSC (2006); et a été président intérimaire des comités d’examen par les pairs pour la recherche communautaire en matière de santé autochtone, IRSC.

Dr Andersson possède 30 ans d’expérience dans l’élaboration, la mise en œuvre et la gestion d’initiatives de planification touchant la santé fondées dur des données probantes. En 1985, il a fondé CIET, un regroupement d’ONG, d’instituts, de fondations et d’organismes de charité voués à la recherche et à la planification communautaire. Épidémiologiste médical, il a mis au point des outils de mesure communautaire à plans croisées et axés sur la clientèle mieux connus sous le nom de méthodes CIET. Pendant les années 1980, tandis qu’il travaillait dans des camps de réfugiés de la Corne d’Afrique, il a créé le premier microscope au monde entièrement en plastique capable de diagnostiquer la tuberculose, la lèpre et la malaria. Il a mis au point une méthode clinique pour diagnostiquer le choléra.

Il consacre maintenant tous ses efforts au développement de logiciels libres (graticiels) d’épidémiologie et de cartographie. Dr Andersson aime enseigner l’utilisation de l’épidémiologie dans la planification. Il mène présentement des essais en matière de prévention du VIH/sida en collaboration avec l’Université du Botswana (2007).

Intérêts de recherche
La violence fondée sur le sexe
La corruption au sein des services publics
La santé des Autochtones, particulièrement la résilience des jeunes

Survol des publications
Andersson N. Prevention for those who have freedom of choice - or among the choice-disabled: Confronting equity in the AIDS epidemic AIDS Research and Therapy 2006, 3:23.

Andersson N, Mitchell S. Epidemiological geomatics in evaluation of mine risk education in Afghanistan: introducing population weighted raster maps. International Journal of Health Geographics 2006, 5:1.

Andersson N, Roche M. Gender in evidence-based planning. Development in Practice 2006, 16:2.

Andersson N, Ho Foster A. Forced sex and risk of HIV infection among South African youth. Sexuality in Africa 2005, 2/4:4-5.

Andersson N, Cockcroft A, Ansari N, et al. Household cost-benefit equations and sustainable universal childhood immunization: a randomised cluster controlled trial in south Pakistan. BMC Public Health 2005, 5:72.

Andersson N. Western and African traditional medicine - working together on AIDS. British Medical Journal. 2005; 331:785

Andersson N, Ho-Foster A, Matthis J, et al. National cross sectional study of views on sexual violence and risk of HIV infection and AIDS among South African school pupils. British Medical Journal 2004, 329; 952-4.

Andersson N, Paredes S, Ngxowa N and Matthis J. Social audit of provincial health services: building the community voice into planning in South Africa. Journal of Interprofessional Care 2004, 18/4;381-390.

Andersson N, Swaminathan A, Whitaker C and Roche M. Mine Smartness and the community voice in mine-risk education: lessons from Afghanistan and Angola. Third World Quarterly, 2003; 24(5):873-887.

Cockcroft A, Andersson N, Milne D, Hossain MD and Karim E. What did the public think of health services reform in Bangladesh? Three national community-based surveys 1999-2003. Health Research Policy and Systems 2007, 5:1

Liens vers des organismes partenaires et affiliés
CIETCanada http://www.ciet.org
Logiciel de cartographie CIET http://www.ciet.org/en/search/?country=&theme=&keyword=cietmap&document=t.66

© Université d'Ottawa
Pour d'autres renseignements, consulter la liste des points de contact.
Questions d'ordre technique ? medtech@uottawa.ca
Dernières modifications : 2008.01.31